Warning: mktime() expects parameter 4 to be int, string given in /homepages/33/d399503887/htdocs/wp-content/themes/Eventor/single.php on line 6

Participez à Fantaisie des Escales et gagnez des livres Gallimard, partenaire des EIM

Participez à la campagne de socio-financement de Fantaisies des Escales, et gagnez 2 livres  au choix dans l’ensemble de la Collection Folio des Éditions Gallimard, partenaire des EIM.

Cliquez ici et faites parti de l’aventure de Fantaisies des Escales!

De plus, en contribuant vous obtiendrez un exemplaire dédicacé du dernier livre d’Olivia Rosenthal, « Mécanismes de survie en milieu hostile »

Ici un extrait du livre « Mécanismes de survie en milieu hostile » dédicacé juste pour vous par Olivia Rosenthal.

 

              «Le chasseur est en train d’achever le compte à rebours. Sa voix tremble. Il accélère le déroulé des syllabes. Il respire plus vite. Deux. Un. Il va devoir se jeter dans l’inconnu. Je l’ai en ligne de mire. Zéro. Le chasseur a ouvert les yeux, il ne bouge pas. Il renifle son environnement avant l’attaque. Il penche la tête. Des choses bougent au-dessus de nous, je dis nous parce que lui et moi sommes réunis. Je suis avec le chasseur, presque à ses côtés, je partage avec lui le même air, j’entends les mêmes bruits sourds, sans doute l’un des traqués qui a tardé à se réfugier dans un trou, nous sommes liés l’un à l’autre, je suis accrochée à son rythme et à ses décisions, il est mon chasseur. Il se met en mouvement, marche résolument vers moi, je me plie en deux pour échapper à son regard.

         Il m’a dépassée sans me remarquer, il monte discrètement pour prendre les autres par surprise. Dès qu’il en aura vu un, il le désignera du doigt et de la voix, je t’ai vu dira-t-il et l’autre aura perdu la face. Le perdant devra sortir tout entier de sa cache et accompagner le chasseur dans son travail. Je mets mes pas dans les pas du chasseur mais je ne suis pas encore dans son ombre exacte, pas encore assez habile ni entraînée à cet exercice radical. Pour l’instant, je me tiens derrière, à distance, je reste à portée d’un point mort où me retirer au cas où il lui viendrait à l’esprit de faire volte face. Il va de l’avant, il ne se retourne pas. Arrivé en haut, il s’arrête. Des chuchotements nous parviennent. Certains n’ont pas su tenir leur langue, ils vont être débusqués.» 

 

 

Les Escales Improbables de Montréal remercient les Éditions Gallimard  pour sa participation à la campagne Fantaisies des Escales.