Warning: mktime() expects parameter 4 to be int, string given in /homepages/33/d399503887/htdocs/wp-content/themes/Eventor/single-artiste.php on line 6

Noisindia#

 

  • Performance multimédia — Première en Amérique du Nord
  • Artistes : Eryck Abecassis & Olivia Rosenthal (France)
  • Dates :
    • Mercredi 9 septembre 2015 à 20h
    • Jeudi le 10 septembre 2015 à 20h
  • Lieu : Bain Mathieu (2915 Rue Ontario E, Montréal, QC H2K 1X7) Métro Frontenac
  • Tarifs (taxes incluses)
  • Prévente : 20$
  • Régulier : 22$
  • Étudiants et 65 ans +: 16$
  • Groupe de 10 et +: 16$

         On sait comment naissent les bateaux… Discours et cérémonies, fanfares et champagnes… Mais sait-on comment ils meurent?

   Le projet Noisindia# est né en Inde. Trois mois de séjour pour une résidence de recherche artistique sur les casseurs de bateaux (les ship-breakers) à Alang, afin de préparer une tragédie musicale basée sur le cycle création/usage/destruction. Le compositeur Eryck Abecassis s’immerge et vous met la tête la première, matériaux vidéos et sonores captés là-bas, dans la réalité des chantiers à ciel ouvert où se recyclent paquebots, chalutiers et navires-citernes du monde entier. Ils se font offrir une nouvelle vie au rythme de ceux qui les cassent, les fendent, les dessoudent, les désespèrent. Au milieu de ces chantiers de la disparition naît une polyphonie sonore et visuelle.

    Avec Olivia Rosenthal, Noisidia# le texte devient un des éléments de la composition sonore et visuelle. Il raconte à la fois le chantier, le travail des ouvriers, la découpe des navires et la mise en œuvre de la métamorphose de tous ces matériaux. Mêlant documentaire et fiction, il entre en résonance avec le montage vidéo et le montage musical qui jouent l’un et l’autre sur l’alternance d’éléments descriptifs (les bruits d’une plaque de tôle qui tombe, l’image d’un navire échoué) et d’éléments poétiques (un aigle qui vole, des souffles et des craquements, l’incessant défilé des voitures sur une route la nuit).   Chaque Noisindia# est une petite forme indépendante et autonome. La composition musicale, la vidéo et le montage des séquences, le mode de représentation sur scène, tous ces éléments changent et évoluent à chaque concert de sorte qu’aucun Noisindia# ne ressemble au précédent.

N’attendez plus, embarquez dans le navire !

     « … un road movie vidéo-musical et littéraire sur le recyclage : les gestes des ouvriers de la démolition, l’argent, l’organisation, la métamorphose des matériaux. Noisindia # garde la trace vivante de l’Inde, matrice de cycles. »   —  Festival Bien Entendu

À la suite de la présentation de Noisindia# – 21h

Projections de documentaires en collaboration avec Festival International Imaginart. Les EIM ont donné une vitrine à trois cinéastes qui ont participé à la dernière édition, le 22 juin 2015.

– Camille Peltier – Les enfants de la rivière (Costa Rica)
– Alyssia Marchetta – Intéractions Québec communauté (Québec)
– Sami Merhi – Une forme d’espoir (Égypte)

Le Festival International Imaginart organise un concours qui prends la forme de la prise de photo, la projection de films logo_original_Imaginart04_01documentaires et internationaux, et des court-métrages réalisés en moins de 36 heures.

 


 

Noisindia #14 TEASER feat. Eryck Abecassis – live electronics Olivia Rosenthal – Les Escales Improbables de Montréal 2015


NOISINDIA #

  • Conception, composition : Eryck Abecassis
  • Analog/ordinateur/vidéo : Eryck Abecassis
  • Texte/voix : Olivia Rosenthal

Noisindia# est présenté à Montréal avec le soutien de la SACEM.

La métamorphose des déchets, débat animé par Tristan Malavoy, le 8 septembre au Laïka

Rencontre avec les artistes Eryck Abecassis et Olivia Rosenthal 9 septembre

Lisez le dossier « Safety First une tragédie musicale d’Eryck Abecassis »