Warning: mktime() expects parameter 4 to be int, string given in /homepages/33/d399503887/htdocs/wp-content/themes/Eventor/single-artiste.php on line 6

Jérôme Minière

En 1995, après des études en cinéma à L’INSAS à Bruxelles (Belgique), Jérôme Minière s’installe à Montréal au Québec. Après deux premiers albums remarqués sur le label français Lithium, il met en œuvre son inspiration débridée et protéiforme, poétique et contestataire, dans deux directions principales.

D’une part dans la chanson, avec les séries d’esquisses à la fois oniriques, réalistes, organiques et électroniques, qu’il publie sous son nom, et qui lui ont valu d’obtenir en 2003 un Felix dans la catégorie convoitée des « Auteurs-compositeurs » pour son disque Petit Cosmonaute.

D’autre part, avec son avatar Herri Kopter, une musique électronique instrumentale ludique et sensuelle, à la fois bricolée et très orchestrée, à la croisée de l’expérimental et du dub.

Ces « miniatures » l’inscrivent dans la lignée des grands poètes actuels de la musique électronique que sont Boards Of Canada ou Tarwater et lui ont également valu un Felix en 2002 dans la catégorie  « Musique électronique ».

En 2007, Jérôme Minière laisse de côté son ami Herri Kopter le temps de réaliser un album personnel, Cœurs, et y propose des textes d’une extrême maturité, intime et universel à la fois, qui s’avère être un véritable coup de cœur tant pour les critiques que pour le public.

L’année suivante, il est invité au Festival Voix d’Amérique avec un projet de spoken word et entreprend une résidence avec Temps d’images à l’Usine C, séjour de recherche et création qui donnera naissance au spectacle chanson/vidéo Autoplayback.

À l’été 2009, Jérôme compose avec Nicolas Bernier la musique pour La Fête de Boris, une pièce de théâtre mise en scène par Denis Marleau et présentée au FTA (Montréal) de même qu’au Festival d’Avignon (France).

En octobre 2010, Minière propose Le vrai le faux, un nouvel album qui reçoit un accueil des plus chaleureux de la part des médias et de la critique. Il y obtient le Prix Rapsat-Lelièvre en avril 2011

Parallèlement à ce travail personnel, Jérôme réalise en mai 2011 le premier album de Ngâbo, jeune auteur-compositeur montréalais.

Quelques points de repères :

  • Printemps de Bourges, France, 1999
  • Festival d’été de Québec, 2005
  • Festival Francophone de Vancouver, 2012
  • Francofolies de Montréal, 2011
  • Trans Musicales de Rennes, France, 2011

Discographie sélective :

  • Jérôme Minière présente Herri Kopter, La Tribu, 2001
  • Petit cosmonaute, Le Pop Musik / La Tribu, 2002
  • Cœurs, La Tribu, 2007